PROGRAMMES

ZEPHIRO SPIRA

FROTTOLES ET CHANSONS DIMINUÉES DE LA RENAISSANCE

La frottola était à l’origine une forme poétique populaire, exprimée sous forme de chanson, racontant des sujets fabuleux et légers. La frottola a ensuite été absorbée par la musique de cour au cours du XVe siècle (les principaux compositeurs étant Tromboncino, Cara, Vincentino) et développée sous des formes bien canoniques ; le plus habituel était la composition pour quatre voix, normalement exécutée par un chanteur accompagné d’un instrument polyphonique, principalement le luth. Les arrangements de frottoles vocales pour instruments solistes ont fleuri assez tôt, principalement pour le luth ; Fabio Antonio Falcone et Tímea Nagy, conformément à la pratique de l’époque, présentent ce répertoire vocal dans une version instrumentale dans laquelle les tablatures pour clavecin solo alternent avec des diminutions à la flûte et au cornet.

FAENZA

L'ART DE LA DIMINUTION MEDIÉVALE

Le répertoire présenté dans ce programme est composé exclusivement de diminutions issues du manuscrit 117 de la Biblioteca Manfrediana de Faenza. Le Codex Faenza, l’un des manuscrits de l’Ars Nova italienne qui a fait l’objet de majeure attention de la part de musiciens et musicologues, fut probablement compilé dans le nord d’Italie dans les années 1400-1420. Le répertoire contenu comprend exclusivement diminutions instrumentales en tablature, adaptations de pièces vocales italiennes et françaises écrites par des compositeurs célèbres du XIVe siècle tels quels Francesco Landini, Guillaume de Machaut, Jacopo da Bologna et Bartolino da Padova ainsi que des compositions anonymes. Dans ce programme de concert, une lecture originale de cette formidable œuvre sera présentée : les diminutions originales de chansons et de madrigaux du Codex Faenza, revisitées pour instrument à clavier et flûtes à bec, alterneront avec d’autres diminutions conçues par les interprètes dans le même style.

AQUA AQUA AIUTO AL FOCO

FROTTOLES ET DIALOGUES À LA COUR D'ISABELLE D'ESTE

Ferrare fut saluée, au temps de son éclat, comme la capitale européenne du savoir et de la culture. À Ferrare la famille d’Este sut attirer les plus grands esprits de l’époque. Dans les années 1470, Ferrare n’échappe pas au phénomène de mode qui consiste à engager des musiciens du nord. Hercule d’Este possédait aussi un groupe d’instrumentistes italiens réputés parmi lesquelles il faut mentionner Pietrobono qui fut sans doute le plus grand luthiste italien du XVe siècle et Johannes Martini qui, à côté des ses fonctions de compositeur, a également veillé à l’éducation musicale des deux enfants d’Hercule : Alphonse et Isabelle. Cette dernière était assez talentueuse pour se produire en public, notamment après 1490, date de son mariage avec Francesco Gonzaga. C’est en grande partie à elle que l’on doit la naissance du genre de la frottola à Mantoue. Cette femme d’exception a bénéficié, durant son enfance ferraraise, d’une éducation humaniste et témoigne d’une véritable passion pour les arts, en particulier la musique. Isabelle d’Este, qui écrivait certains des textes que Tromboncino ou Cara mettaient en musique, était une chanteuse réputée, et s’accompagnait elle-même au luth. Dans ce programme, nous proposons un véritable « voyage d’amour » à travers une sélection des frottole de Bartolomeo Tromboncino, de Marchetto Cara et d’autres compositeurs tels que Johannes Lulinus Venetus. Ce programme inclut les premiers dialogues mis en musique survécus jusqu’à nos jours, Aqua aqua aiuto al foco et Amor che vuoi de Tromboncino.

  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Icon SoundCloud

© 2020 L'Amorosa Caccia